lifting des seins

    Mastopexie tunisie : La tendance de la chirurgie post grossesse de seins en Tunisie

    mastopexie tunisie
    mastopexie tunisie

    Les séquelles des grossesses successives sont des facteurs qui dévastent le corps notamment les seins qui deviennent vidés et relâchés. Les femmes enceintes sont de plus en plus fascinées par les célébrités mamans qui gardent une poitrine remontée et galbée. La solution secrète ? C’est la mastopexie Tunisie.

     

    Des conditions s’imposent pour bénéficier d’une mastopexie Tunisie

    Le lifting des seins en Tunisie est adapté aux femmes qui ont un excès de peau mammaire par rapport à leur taille de poitrine. La grossesse augmentera temporairement la taille du sein, ce qui amène la peau du sein à s’étirer. Alors qu’après l’allaitement la taille du sein diminue et la peau du sein ne se rétracte pas. C’est, en effet, la cause qui entraîne un excès relatif des tissus cutanés.

     

    mastopexie tunisie
    mastopexie tunisie

    Une chirurgie esthétique post grossesse en Tunisie n’est réalisable qu’après une bonne période du dernier accouchement. Une année est le temps nécessaire pour que le corps reprenne ses forces et sa forme initiale après une dernière grossesse. En effet, une autre grossesse peut bien affecter les résultats du lifting des seins.

    En vogue, le lifting des seins relâchés représente des risques

    mastopexie tunisie
    mastopexie tunisie

    Enfanter et rester sexy, c’est le rêve de chaque maman qui craint pour les changements qui vont affecter sa poitrine. La grossesse et l’allaitement vont laisser place à des seins vidés et affaissés. La décision de refaire une poitrine remontée pour retrouver un décolleté attirant n’est sans inconvénient.

    En effet, le lifting de la poitrine en Tunisie doit être réalisé après avoir pris la décision de ne plus allaiter. Toute intervention chirurgicale sur les seins peut affecter l’allaitement dans le futur. Cela dit, en raison des aspects techniques, la mastopexie est susceptible de modifier les canaux mammaires responsables de la lactation. Puisque l’aréole et le mamelon seront détachés puis repositionnés, certaines femmes n’auront plus la possibilité d’allaiter.