Les douleurs à prévoir durant et après une chirurgie plastique

Douleurs et chirurgie plastique

Douleurs et chirurgie plastique

Douleurs et chirurgie plastique

Beaucoup de patients hésitent avant une chirurgie esthétique de crainte de ne pas avoir des résultats satisfaisants. Il y en a d’autres qui hésitent en se demandant si la correction esthétique des imperfections sera douloureuse.

L’anesthésie pour ne sentir aucune douleur lors d’une chirurgie plastique

La chirurgie plastique n’est pas douloureuse. Tous les chirurgiens plasticiens tunisiens sont bien formés. Les principales procédures sont effectuées sous anesthésie générale. Les procédures mineures telles que les révisions de cicatrices et l’excision des grains de beauté se font sous anesthésie locale.

Aurais-je des douleurs durant la phase postopératoire ?

La plupart des patients souffriront probablement d’une douleur légère à modérées après la chirurgie plastique. Des analgésiques sont administrés après n’importe quelle intervention pour contrôler l’inconfort. Il est aussi normal d’avoir un gonflement et des ecchymoses. Pour les premières 24 à 48 heures, vous aurez besoin de repos au lit avec les jambes relevées pour réduire le gonflement. La marche légère est autorisée après 48 heures et les autres activités pendant la première et la deuxième semaine

En outre, le risque d’hématome (saignement) est plus élevé pendant les premières 24 heures suivant toute chirurgie esthétique. Si l’hématome est assez important, il peut être nécessaire d’effectuer une autre opération. Bien qu’extrêmement rare, des saignements excessifs peuvent conduire à une transfusion sanguine.

Enfin, toute chirurgie comporte le risque d’infection. Pour le réduire, les patients reçoivent des antibiotiques par voie intraveineuse pendant l’opération.

Le tabagisme peut vous causer des complications postopératoires

Avant une chirurgie plastique en Tunisie, les chirurgiens recommandent un arrêt du tabac. En effet, le tabagisme augmente le risque de complications et freine le processus de guérison. Il a été démontré qu’un patient fumeur présente beaucoup plus de complications qu’un patient non-fumeur.

Pour mieux expliquer, le tabagisme réduit l’approvisionnement en sang ce qui empêche la plaie de se cicatriser. Il est, donc, fortement conseillé de cesser de fumer durant 4 semaines avant la chirurgie et 2 semaines après. Le risque d’infection et les complications en général diminuent lentement si le patient arrête de fumer.

 

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 2 reviews

thanks

merci

Leave a Reply